Accélérons collectivement ! Une tendance de fond portée par @AgnesRunacher Ministre déléguée en charge de l’Industrie, @NicolasDufourcq DG de la BPI, et de nombreux participants au salon #GILyon21

Le plan #FranceRelance sur les rails. Une envie forte de reprise chez #IndustrielsEngagés @LaFrenchFab et @industrie_futur mobilisées pour les challenges post-Covid. C’était ça le premier salon important de la rentrée qui a lancé la reprise de évènements depuis Lyon.

Ayant animé des tables rondes et interviews sur Global Industrie 2021, j’ai voulu revenir sur 10 mots clés à prolonger par les vidéos en lien.

MES

Être intransigeant sur la qualité, c’est aussi faire du développement durable.

Le Manufacturing Execution System, MES, consiste à séquencer de façon fine et optimisée l’ensemble d’une chaine de production afin de valider de nombreux indicateurs à chaque étape avant de passer à la suivante. Alors qu’avant, on attendait la sortie des pièces pour constater des défauts sur certaines séries, avec le MES, la qualité est validée à chaque étape pour atteindre une fiabilité optimale en bout de chaîne.

Table ronde :  https://www.youtube.com/watch?v=75MBVHUnnIc

Jumeau numérique

Question jumeaux numériques, ce serait dommage de s’arrêter aux frères Bogdanoff !

Le concept s’appuie sur une modélisation numérique d’un système. Plusieurs échelles possibles : produit, chaîne de production, usine, smart city, territoire. Une fois ce modèle numérique finalisé, on le confronte au modèle réel dans des séries d’analyse et de validation pour faire évoluer les deux conjointement. On simule en numérique et on vérifie dans le réel si les projections faites sont justes. Quand la fiabilité est suffisamment consolidée, on augmente le modèle réel en s’aidant du double numérique. Et par des aller/retour, on fait ainsi progresser la performance du modèle réel et la fiabilité de son double numérique.

Concrètement, cela permet de gagner du temps sur le lancement d’une nouveauté, d’optimiser l’élaboration d’un produit ou des chaînes entières de production.

Des partenariats d’envergure comme par exemple entre Siemens et Atos, ouvre aux industriels de formidables possibilités de modélisation et de gestion.

Le #metaverse développé par les géants du web (Facebook annonce des investissements massifs pour le développer en Europe) se rapproche beaucoup du jumeau numérique en version divertissement grand public.

Table ronde :  https://www.youtube.com/watch?v=M1a5l6j-sD0

Ressources

La fête du slip, c’est fini !

L’actualité nous montre de façon éclatante la « finitude » des ressources. Les multiples pénuries du moment (semi-conducteurs, énergie, bois, plastique, …) mettent à l’arrêt un grand nombre d’entreprises, des industries chinoises aux ateliers d’assemblage I-phone en passant par les chaînes de production automobile. Avec de multiples conséquences : Flambée des prix, propagation en chaîne des arrêts de fabrication, délais de livraisons allongés, défaut d’approvisionnement, … Rationaliser davantage les modes de production et les demandes de consommation.

Recyclage

Le monde d’avant : produire, consommer, jeter. Le monde d’aujourd’hui : produire mieux, consommer juste, transformer.

Au centre de la dynamique, une volonté nécessairement courageuse, du pragmatisme et une consolidation/revalorisation du secteur recyclage dans son ensemble.

Un engagement essentiel : #ecoconception

Maintenance

Durabilité, prévoyance, prédiction – Éviter la panne – Envisager le cycle de vie total des produits – Intégrer la maintenance dans la production. Écoconception, là encore, on en reparle, c’est un sujet transversal.

Création d’un indice de réparabilité, nouveau concept qui se développe rapidement.

Plastique

Plusieurs pistes pour modérer le plastique bashing :

Abandonner définitivement la malheureuse association plastique = jetable

Cartographier les secteurs, répertorier les produits où le plastique est nécessaire, utile, sans alternative et celle où il est superflu, remplaçable.

Optimiser collectivement le cycle de vie du plastique, sa fabrication en privilégiant les mono-composants, son tri et son recyclage. #ecoconception

Arrêter de consommer des broutilles inutiles en tout genre, uniquement parce que c’est en plastique rose fluo et pas cher.

Créer des Brigades fluviales chargées de récupérer les déchets dans les cours d’eau, les ports, les retenues barrage avant d’arriver dans la mer.

Développer l’usage du bambou qui remplace avantageusement le plastique dans de nombreux produits du quotidien : brosse à dents, planche à découper,…

Arrêter le gel douche pour revenir au savon.

Au bureau, utiliser une gourde personnelle plutôt que des bouteilles plastique quotidiennes.

Dans les séminaires, responsabiliser les organisateurs sur l’usage des petites bouteilles d’eau qui finissent trop souvent jetées presque pleines.

Beaucoup d’actions concrètes sont possibles à développer.

Accélérons collectivement !

Une interview très instructive du spécialiste Michel Bouquey

https://www.youtube.com/watch?v=EStzj8XraXY 

Table ronde : https://www.youtube.com/watch?v=ZCf3i2tLY6Q

Collectif

Les groupements d’entreprises de secteurs ou de territoires, comme Sotraban, Gier, Polyvia, les groupements d’employeurs embauchant des CDI qui vont travailler sur plusieurs structures, ces exemples réussis prouvent qu’on a tout à gagner à jouer collectif, à chasser en meute.

C’est aussi avec cet état d’esprit qu’on pourra renforcer le relationnel entre donneurs d’ordre et sous-traitants. Pour instaurer des liens de proximité et dans la durée comme en Allemagne où l’industrie fonctionne davantage en écosystème.

Cela va dans le sens de la relocalisation et de l’économie circulaire.

Interview Edouard Clément, Directeur Animation territoriale de Polyvia.

https://www.youtube.com/watch?v=VfhJvbExBxY

Relocalisation

On ne peut pas tout relocaliser. Mais valorisons les vertus de l’économie circulaire et des circuits courts. Placer l’innovation au coeur du redéploiement car il ne s’agit pas de refaire comme il y a 20 ans. On repense tout avec une nouvelle approche d’innovation renforcée.

Rôle des achats dans des choix où le prix n’est plus la principale variable.

Interview d’Olivier Lluansi, associé PwC

https://www.youtube.com/watch?v=KlLoZpz_m4k

Formation

Enjeu majeur de la relance économique et industrielle du pays.

A construire ensemble.

Différents secteurs d’activité sont tentés de faire leur propre réseau ou centre de formation. La collaboration avec des professionnels aguerris de la formation permettra de créer des outils, des méthodes et des programmes plus pertinents, d’aller beaucoup plus vite dans la transformation des compétences et des métiers.

Table ronde : https://www.youtube.com/watch?v=Ka8Y-2PV4n4

RSE

Au cœur de la nouvelle entreprise, la responsabilité sociétale impacte les valeurs, les RH, la production, la mobilité, la stratégie marketing, l’attractivité, … Dans les idées concrètes : Audit sous forme d’analyse des flux : eau, électricité et matières premières. Une partie peut être prise en charge par l’Ademe.

Interview de Luc Ronfard, pionnier de la RSE et de l’alimentation bio.

https://www.youtube.com/watch?v=AKxVIqdD574

Table ronde Industrie propre : https://www.youtube.com/watch?v=qekvyJizVw0